Argiles

LA GÉOPHAGIE
pica ou pharmacophagie ?

La géophagie (ingestion de terres, principalement d'argiles) est très pratiquée dans le monde animal, y compris chez les primates supérieurs, ainsi que chez l'homme des sociétés de subsistance, où ce comportement est considéré comme normal. Chez ce dernier, les consommations journalières sont importantes, la moyenne étant de 60 g pour un adulte, de nombreuses personnes en ingérant 150 g , certaines 300 par jour.

Contrairement aux ethnologues, les observateurs médicaux témoins de ce comportement en furent extrêmement critiques. Ils le classèrent parmi les picas (appétence morbide pour des produits non comestibles, ou appétence exagérée pour un aliment) et en envisagèrent surtout les potentiels toxiques, soupçonnant des risques d'occlusion, de toxicité hépatique, de contamination parasitaire, et de carence minérale. Ils avaient pu observer chez les géophages des cas d'anémies ferriprives.

Deux conceptions s'affrontèrent alors :

  • soit la géophagie était le fait premier, responsable de l'anémie, la consommation de silicates d'alumine ayant entraîné la chélation intra-luminale des métaux de la ration,
  • soit la carence préalable en fer dans la ration avait précédé l'ingestion d' argiles, et quelque instinct alimentaire avait porté les animiés vers les silicates d'alumine, particulièrement riches en cet élément.

La controverse fit rage pendant de nombreuses années, puis les experts conclurent que la pauvreté en fer (et/ou en zinc) précède la géophagie. En effet l'anémie, fréquente dans ces populations, induit des modifications des enzymes cérébraux qui entraînent un comportement alimentaire abhérent (pica), pouvant, en retour, aggraver et majorer les troubles de carence.

Les observations de notre groupe de travail L'Homme et L'Argile nous portent vers une conclusion plus nuancée: certains de nos spécialistes estiment qu' un appétit spécifique porte réellement l'individu carencé vers le fer, le zinc (et/ou le calcium, le potassium, le magnésium, le manganèse, etc) des argiles, mais que ce fait n'implique pas que les micro-nutriments soient toujours larguables par le réseau argileux sous une forme assimilable. A l'inverse, une chélation des oligo-éléments de la ration demeure possible dans le tractus digestif, mais elle est inconstante, et surtout minime en regard des bénéfices nutritionnels et médicaux de la géophagie.

Depuis les années 80, les pratiques coutumières bénéficient d'une image plus positive dans le monde médical, de sorte que les publications les plus récentes s'intéressent surtout aux bénéfices nutritionnels et/ou thérapeutiques possibles de la géophagie.

Aussi nous permettons-nous de vous conseiller de prêter une attention particulière aux dates de publication des études.

1) GÉOPHAGIE ET OLIGO-ÉLÉMENTS (TOXICITÉ NUTRITIONNELLE)

1.1.) Fer, zinc

Contribution à l'étude de l'anémie des mangeurs de terre,
Thèse, Médecine, Bordeaux, 1958,
Al Wardi

Géophagie,
Thèse, Laboratoire de Chimie Biologique, Toulouse 1910,
Bourdin

La géophagie,
Thèse, Médecine, Clermont-Ferrand 1978,
Boyé (A.)

Les géophagies,
Thèse médecine, 1926, Paris,
Chapard (A)

Anémie et géophagie,
Thèse n°54, Médecine, Paris Sud, 1982,
Charles (B.)

Growth and sexual development of male subjects in an Egyptian oasis,
Am.J.Clin.Nutr., 1966, t. 18, pp. 421-425,
Coble (Y.D.), Shulert (A.R.), Farid (Z.)

Syndrome associant anémie, hépatomégalie, nanisme, retard pubertaire et géophagie. Syndrome de géophagie,
Ann. Pédiatr., 1970, t. 46, pp. 758-763
Griscelli (C.), Raux (M.), Attal (C.), Barthelemy (C.), Mozziconacci (P),

Geophagia in Man : Its nature and nutritional effects,
The American Journal of Clinical Nutrition, 1968, t. 21, n° 12, pp. 1394-1393,
Abstract : clay ingestion associated with trace elements deficiency.
Halsted (J.A.)

Zinc Deficiency in Man, the Shiraz experiment,
The American Journal of Medecine, 1972, t. 53, pp. 277-284,
Halsted (J.A.), Ronaghy (H.A.), Abadi ( P.), Haghshenass (M.), Amirhakemi (G.H.), Barakat (R.M.), Reinhold (J.G.)

Clay eating,
Science, letters, 1985, may 31, t. 228, p.
Hunter (J.M.)

Insect clay geophagy in Sierra Leone,
Field Museum of Natural History Public. Anthropol. Series,
Journal of Cultural Geography, 1984, t. 4, n°2, pp. 2-13,
Hunter (J.M.)

Detoxification and mineral supplementation as functions of geophagy,   
Am. J. Clin. Nutr., 1991, t. 53, pp. 448-456,
Johns (T.), Duquette (M.)

Géophagie, anémie, hépato-splénomégalie et retard de croissance,
Arch. Fr. Pédiatr., 1980, t. 37, pp. 677-678,
Labrune (B.), Attal (Cl.), Garnier (I.), Rast (C.), Lestradet (H.)

Geophagy,
Field Museum of Natural History, publication 280,
Anthr. Series, 1930, t. XVIII, n°2, pp. 98-198,
Laufer (B.)

Géophagia with iron deficiency and hypokalémia, cachexia africana,
Arch. Int. Med. 1964, t. 114, pp. 470-474,
Mengel (C.E.), Carter (W.A.), Horton (E.S.), Durham

Pica in Turkey ; effect of clay upon Iron Absorption,
Am. Journal of Clinical Nutrition, 1968, t. 21, n°1, pp. 78-97,
Minnich (V.), Okçuoglu (A.), Tarcon (Y.), Arcasoy (A.), Cin (S.), Yörükoglu (O.), Renda (F.), Demirag (B.)

Géophagia during pregnancy,
Obstet. Gynécol., 1967, t. 29, pp. 581-584
O'Rourke (D.E.), Quinn (J.G.), Nicholson (J.O.), Gybson (H.H.)

Syndrom of iron deficiency, anemia, hepatosplénomegaly, hypogonadism, dwarfism and géophagia,
Am. J. Med., 1961, t. 31, pp. 532-546,
Prasad (A.S.), Halsted (J.A.), Manucher (N.)

Biochemical studies on dwarfism, hypogonadism and anemia,
Archives of Internal Medecine, 1963, t. 111, pp. 407-428,
Prasad (A.S.), Miale (A.), Farid (Z.), Sandstead (H.H.), Schulert (A.R.), Darby (W.J.)

A six year follow-up of Iranian patients with dwarfism, hypogonadism and iron-deficiency anemia,
The American Journal of Clinical Nutrition, 1968, t. , n°7 (?), pp. 709-714,
Ronaghy (H.A.), Moe (P.G.), Halsted (J.A.),

Association of laundry starch and clay ingestion with anemia in New-York City,
Arch. of Int. Med., 1970, t. 125, n° 1, pp. 57-61,
Roselle (H.A.), Englewood

Relationship between Pica and Iron Nutrition in Johannesburg black adults,
South Africa Medical Journal Supplement, 1974, t. 53, pp. 1655-1660,
Sayers (G.) Lipschitz (D.A.) Sayers (M.) Seftel (H.C.) Bothwell (T.H.) Charlton (R.W.)

Cation exchange in the gastro-intestinal tract,
Br. Med. J., 1954, pp. 603-606,
Spencer (A.G.), Ross (E.J.)

Effect of ingestion of starch and some clays on iron absorption,
Am. J. Obst. Gynecol., 1970, t. 108, pp. 262-267,
Talkington (K.M.), Gant (N.F.), Scott (D.E.), Pritchard (J.A.)


Anémie : lectures conseillées

1- Pica in Turkey ; effect of clay upon Iron Absorption, - des argiles chélatent le fer

2- Effect of ingestion of starch and some clays on iron absorption, - des argiles ne chélatent pas le fer ; en revanche des argiles riches en fer ne permettent pas de combler une carence

3- Relationship between Pica and Iron Nutrition in Johannesburg black adults, - un usage modéré et épisodique de la géophagie n'entraine pas de baisse de l'hémoglobine, un usage exagéré et constant si. Référence à O'Rourke : aucune baisse d'hémoglobine chez 200 femmes géophages

1.2.) potassium

Géophagia with iron deficiency and hypokalémia, cachexia africana,
Arch. Int. Med. 1964, t. 114, pp. 470-474,
Mengel (C.E.), Carter (W.A.), Horton (E.S.), Durham

Profound muscle weakness and hypokalemia due to clay ingestion,
Southern Medical Journal, 1988, t. 81, pp. 272-275,
Severance (H.W.), Holt (T.), Patrone (N.A.), Chapman (L.)

Geophagia ; a cause of life-threatening hyperkalemia in patients with chronic renal failure,
J. A. M. A., 1975, t. 234, n°7, pp. 738-740,
Gelfand (M.C.), Zarate (A.), Knepshield (J.H.)


1.3.) chez le rat, appauvrissement en zinc ... ou apport de zinc ?

Nutritional effects of clay ingestion (geophagia) in rats,
Nutrition,
Halsted (J.A.), Smith (J.C.)

Clay ingestion (geophagia) as a source of zinc for rats,
J. Clin. Nutr., 1970, pp. 973-980,
Smith (J.C.), Halsted (J.A.)

Effects of geophagia (kaolin ingestion) on the maternal blood and embryonic development in the pregnant rat,
J. Nutr., 1977, t. 107, pp. 2020-2025,
Patterson (E.C.), Staszak (D.J.)


La question du zinc : une controverse exemplaire

L'étude des publications sur le syndrôme d'anémie, hépatosplénomégalie, retard staturo-pondéral et pubertaire (articles précédés d'une croix +) illustre parfaitement la controverse :

En 1961, Prasad (aidé de Halsted et Manucher) publie une étude très remarquée sur des cas de nanisme associés à la géophagie en Iran (+ Syndrom of iron deficiency, anemia, hepatosplénomegaly, hypogonadism, dwarfism and géophagia )..Mais deux ans plus tard (63), il observe en Egypte le même syndrôme ... sans géophagie (+ Biochemical studies on dwarfism, hypogonadism and anemia ), et dès les premières lignes mentionne sa précédente étude, dont il cite le titre in extenso, en omettant seulement le "and geophagia" final...

Quant à Halsted, qui co-signait avec Prasad en 1961 les thèses de chélation du fer et du potassium, il retourne examiner les patients iraniens sept ans plus tard (68), et dans cette deuxième observation insiste bien plus sur le phytate du pain comme facteur causal (+ Geophagia in Man : Its nature and nutritional effects ). Puis publie en 72 un troisième travail qui cette fois innocente la géophagie (+ Zinc Deficiency in Man, the Shiraz experiment ). En 68 cet auteur insistait encore sur un effet pernicieux de l'ingestion d'argiles, influencé probablement en celà par le travail de Minnich, mais dès 70 il constate que des rats préalablement carencés en zinc parviennent à arracher celui-ci au réseau cristallin des argiles.

Enfin Farid et Schulert, qui avaient accompagné Prasad en Egypte en 62, contrôlent quatre ans plus tard les nains étudiés dans ce pays : ceux-ci, non traités, sont maintenant semblables en tous points aux autres villageois. Leur développement était donc tout simplement plus lent (+ Growth and sexual development of male subjects in an Egyptian oasis ).

2) GEOPHAGIE ET TOXICITE HEPATO-SPLENIQUE (HYPERTENSION PORTALE ESSENTIELLE)

Les cirrhoses nutritionnelles au Maroc,
Algérie Médicale, 1958, t. 62, pp. 737-745,
Faure (H.)

La maladie de Banti : un cas particulier du syndrome de géophagie ?
La Nouvelle Presse Médicale, 1982, t. 11, n° 13, p. 1012
Gallot (D.)(1), De Saint Maur (P.), Benchemsi (N.), Squalli (L.), Mansouri (A.)

Experimental production of congestive splenomegaly,
Proc. Soc. Exp. Biol. NY, 1939, t. 40, pp. 705-708,
Rousselot (L.M.), Thompson (W.P.)

Hematogenous dissemination of ingested polyvinyl chloride particles,
Annals New York Academy of Sciences, 1975, t. 246, pp. 164-171,
Volkheimer (G.)

(1) Le professeur Gallot, gastro-entérologue à l'hôpital Rotschild de Paris, a nourri pendant un an cent rats avec une alimentation composée pour un tiers d'argile. Des examens anatomo-pathologiques réguliers sur animaux sacrifiés et des sondes sur animaux vivants n'ont mis en évidence aucune toxicité hépatique (non publié).


3) BÉZOARS ET SYNDROMES OCCLUSIFS

Surgical complications of pica : report of a case of intestinal obstruction and a review of the literature,
The American Surgeon, 1991, t. 57, n° 10, pp. 663-667
Anderson (J.E.), Akmal (M.), Kittur (D.S.)

(Un cas : une patiente insuffisante rénale qui consommait de la poudre de talc a présenté une occlusion sept jours après une transplantation rénale succédant à une première tentative infructueuse. Elle avait consommé cette poudre de façon intermittente pendant cinq ans d'hémodialyse, diminuant la consommation pendant les six mois où son rein avait fonctionné)

Entérite nécrosante et géophagie,
Nouv. Presse Med., 1976, t. 5, pp. 1743-1746,
Delaitre (B.), Lemaitre (G.), Acar (J.-F.), Atsamena (M.), Bouhroum (A.)

(Deux cas : infection par des anaérobies d'origine digestive majorée par l'achlorhydrie couramment observée chez les géophages)

Geophagie as a cause of maternal death,
Obstet. Gynecol., 1982, t. 60, pp. 525-526,
Key (T.C.), Horger (E.O.), Miller (J.M.)

(Un cas : patiente 31 ans enceinte de 24 mois, pas de selles pendant deux semaines, matières durcies argileuses, une boule argileuse de 5 cm, mais aussi ... des cailloux de 2,5 cm de diamètre ! Elle avait consommé 300 g d'argile par jour lors de cette grossesse et des quatre grossesses précédentes sans présenter aucune pathologie)

Pica mimicking abruptio placenta, a case report,
Obstet. Gynecol., 1974, t. 43, pp. 197-199,
Gudson (J. P.), Tuncan (F.), Tuncan (C.)
(Obstruction partielle du colon, traitée par énéma)

Dysfunctional labor due to fecal impaction,
Obstetrics and Gynecology, 1969, t. 34, n° 4, pp. 502-505,
Holt (W.A.), Hendricks (C.H.), Facog
(Un cas : jeune femme retardés et hostile, schizophrène, 1200 g de selles durcies, énéma)

Fecal impaction due to geophagia,
Wrenn (K.)
(one case, solid but malleable fecal impaction resolved by enema)


Une étude exhaustive des occlusions intestinales, hernies exclues, (1950, 875 cas) fait état de 5,7 cas sur mille (5 cas) de causes nutritionnelles. La géophagie n'est pas mentionnée. Les quelques études citées ici font état d'obstructions partielles traitées sans recours à la chirurgie.

Une étude exhaustive des bézoars (200 cas, 1938) montre 56% de trichobézoars, 40% de phytobézoars et seulement 4% d'autres gastrolithes (13 cas), dont les deux tiers causés par l'ingestion de vernis. Les bézoars argileux sont extrêmement rares (deux cas, 1884 et 1982 ci-dessus).

4.) GEOPHAGIE ET PHARMACOPHAGIE

Etude de quelques échantillons de terres comestibles provenant des colonies françaises,
Annales du Musée Colonial de Marseille, 1912, 2ème Série, t. 10, pp. 133-136,
Aloy, Bourdin

Geophagical customs
(Africa, American Negroes, Indonesia and Oceania)
Stud. Ethnogr. Upsaliensia, 1958, t. 17, pp. 1-81,
Anell (B.), Lagercrantz (S.)

Geophagical clay : medicinal effects,
Science, letters, 1985, april 12, t. 228, p. 130,
Behbehani (A.M.)

A revaluation of terra sigillata,      
The Lancet, special articles, 1956, oct 27, pp. 883-887,
Black (D.A.K.)

Géophagie,
Thèse, Laboratoire de Chimie Biologique, Toulouse 1910,
Bourdin

Un traitement naturel à base d'argile
Lud Wroclaw, 1984, t. 68, pp. 181-195 ( en polonais),
Czubala (D.)

Tableaux de la Nature,
1800, traduction Eyriès, tome I, pp. 191-211,
Humboldt (A. de)

Clay eating,
Science, letters, 1985, may 31, t. 228, p.
Hunter (J.M.)

Insect clay geophagy in Sierra Leone,
Field Museum of Natural History Public. Anthropol. Series,
Journal of Cultural Geography, 1984, t. 4, n°2, pp. 2-13,
Hunter (J.M.)

Detoxification and mineral supplementation as functions of geophagy,   
Am. J. Clin. Nutr., 1991, t. 53, pp. 448-456,
Johns (T.), Duquette (M.)

Geophagy,
Field Museum of Natural History, publication 280,
Anthr. Series, 1930, t. XVIII, n°2, pp. 98-198,
Laufer (B.)

Galien de Pergame, souvenirs d'un médecin,
Moraux (P.)
pp. 74-78

Fuller's earth : a history,
Volturna press, 1986,
Robertson (R.H.S.)

Geophagy, or earth-eating,
Discovery, 1947, t. 8, p. 213,
Robertson (R.H.S.)

Terra sigilatta, a famous medicament of ancient times,   
17th Intern. Med. Cong. Hist. Med., 1913, Sect. 23, pp. 433-444,
Thompson (C.J.S.)

Geophagia in rural Mississippi : environmental and cultural contexts and nutritional implications,   
The American Journal of Clinical Nutrition, 1979, t. 32, pp. 2129-2135,
Vermeer (D.E.), Frate (D.A.)

Nigerian geophagical clay : a traditional antidiarrheal pharmaceutical,   
Science, 1985, t. 227, pp. 634-636,
Vermeer (D. E.), Ferrell (R.E.)

Geophagy among the Ewe of Ghana,
Ethnology, 1971, t. 10, pp. 57-72,
Vermeer (D.E.)


5.) GEOPHAGIE ANIMALE

Suministro de sal a novillos con geofagia en la provincia de formosa
Veterinaria Argentina, 1984, Trabajos Originales, pp. 21-31,
Balbuena (O.), Mufarrege (D.J.)

Pérou : les Aras vont en cure
Paris-Match, 1994,
Christen (Y.)

Géophagie et nutrition chez les Primates sauvages,
C. R. Acad. Sc. Paris, 1974, t. 279, série D, pp. 1393-1396,
Hladik (C.M.), Guéguen (L.)

6.) RECHERCHE ALIMENTAIRE SPECIFIQUE

Results of the self-selection of diets by young children,
Canadian Med. Assoc. J., 1939, t. 41, pp. 257-261,
Davis (C.M.)

Autoregulation of intake of amino-acids : reversal of an "unwise" dietary preference in rats under conditions favourable for learning,
Nature, 1964, n° 4931, pp. 463-
Krauss (R.M.), Mayer (J.)

Volontary food habits of normal children,
J.A.M.A., 1936, t. 107, n° 10, pp 765-768,
Sweet (C.)

7.)DOCUMENTS ANNEXES SUR LES PICAS

Pica and nutrition, (review)
Ann. Rev. Nutr., 1982, t. 2, pp. 303-322,
Danford (D.E.)

Nutritional studies of children with pica,
Pediatrics, 1962, pp. 1012-1023,
Gutelius (M.F.), Millican (F.K.), Layman (E.M.), Cohen (G.J.), Dublin (C.C.)

Pica as a presenting symptom in childhood celiac disease,
A. J. Clin. Nutr., 1990, t. 51, pp 139-141,
Korman (S.H.)

Understanding pica in pregnant women,
Maternal child Nursing, 1987, pp. 97-100,
Luke (B.)

The value of iron therapy in pica,
Pediatrics, 1964, t. 34, pp. 558-562
Mc Donald (R.), Marshall (S.)

Anémie par carence martiale au cours d'une consommation abusive de thé,
La Nouvelle Presse Médicale, 1981, t. 10, n° 1, p 44,
Simon (P.), Charbonneau (Ph.), Vaucel (B.), Boivin (M.)

Lead pica produced in rats,
Science, 1974, t. 183, pp 92-94,
Snowdown (C.T.), Sanderson (B.A.)

Estimated soil ingestion by children,
Environmental Research, t. 51, pp. 147-162,
Van Wunen (J.H.), Clausing (P.), Brunekreef (B.)

Radiological changes in pica,
Am. J. Clin. Nutr., 1975, t. 28, pp. 1095-1098,
Vessal (K.), Ronaghy (H.A.), Zarabi (M.)

Serum selenium status in children with iron deficiency anemia,
Acta Haematol., 1992, t. 88, pp. 185-188,
Yetgin (S.), Huncal (F.), Basaran (N.), Ciliv (G.)

Groupe de Travail l'Homme et l'Argile
Courriel : lhomme.et.largile@free.fr

Page Accueil - L'Homme & l'Argile